Reproduction of geometric shapes of dice used to make choices, displayed on a table at different levels, wood, 2012.

The Possibles is a series of wooden reproductions of the different geometric shapes of dice used in games, some for thousands of years, thus conjuring up all the possible and probable choices. The Arabic etymology of the word “hazard” comes from the game of dice. Used in a plastic form, abstracting the numbering marks usually featuring on each die, this repertory of forms of chance takes on a surprisingly analytical and rigorous appearance. Fuelled by this internal contradiction, the work and its polyhedra remain prisoners of a randomness without any useable end purpose, an example of pure and completely abstract chance—like a materialization of the throw of the die which will never do away with chance (Mallarmé). Possibilities also calls to mind Robert Filliou’s famous Eins. Un. One…which, in a somewhat equivalent way, obliges a few thousand hexagonal dice to show just the number 1.

—◆—

Les Possibles est une série de reproductions en bois des différentes formes géométriques de dés que l’on utilise dans les jeux, certaines depuis des millénaires, évoquant ainsi l’ensemble des possibilités et probabilités des choix. L’étymologie arabe du mot “hasard” provient du jeu de dés. Déployé sous forme plastique en faisant abstraction des marquages de numérotation figurant habituellement sur chaque dé, ce répertoire des formes du hasard acquiert une apparence étonnamment analytique et rigoureuse. Nourrie par cette contradiction interne, l’oeuvre et ses polyèdres restent prisonniers d’un aléatoire sans finalité utilisable, un hasard pur et entièrement abstrait – telle une matérialisation du coup de dé qui jamais n’abolira le hasard (Mallarmé). Les Possibles rappelle également le célèbre Eins. Un. One… de Robert Filliou qui de manière quelque peu équivalente contraint quelques milliers de dés hexagonaux à n’indiquer que le chiffre 1.

Emile Ouroumov