Handmade chairs as replica of the two X rayed chairs from the 1972 Chess World-championship, Print of a printing error of an image of the game which appears as interference, citation from a remote viewing experience used to shape a sculpture, postal card with 4 colored squares taken from the game of Targ. 
Galerie Jérôme Poggi, 2015.

 

The Remote viewing is a psychic faculty which seeks to describe a target of any kind (place, event, person …) jointly using intuition and reasoning. The information is perceived at a distance (geographic and temporal) from the target. In September 1980, Elisabeth Targ took part in an experiment. Janice Boughton, who led the experiment, chose four objects that represent the four possible results of the election of the new American president. Each object, hidden from Elizabeth, is placed in a small wooden box. Boughton then asked Targ: “Which object shall I present to you at midnight on election night? » Targ described a white, hollow, conical object with a string attached to the top of the cone. Maxime Bondu went the other way by deducing an artefact from this description, and thus setting out a possible interpretation of the vision of Elisabeth Targ. Continuing then a fortuitous family connection – Elizabeth being the niece of Bobby Fischer, chess world champion – the artist weaves connections between remote viewing and chess, a game that crystallizes intelligence, memory and intuition. Indeed during the world chess championship in Reykjavik in 1972, the Russian side accused the American player of using electronic or chemical devices against Boris Spassky. A few days before, Fischer had demanded the removal of some cameras that were disturbing him. The chairs would be X-rayed and samples of the furniture, the stage and the ambient sent to be analysed. By reproducing the chairs from the images from the cameras, Maxime Bondu seeks to recover the image of the East / West confrontation and any possible interference present. He found such interference when printing out one of the images of the event – in a printing error.

—◆— 

 Le remote viewing (ou vision à distance) est une faculté psychique ayant pour objectif de décrire une cible de toute nature (lieu, événement, personne…) en utilisant conjointement son intuition et son raisonnement. Les informations sont perçues à distance (géographique et temporelle) de la cible. En septembre 1980, Elisabeth Targ, prend part à une expérimentation. Janice Boughton, qui mène l’expérience, choisit quatre objets qui représentent les quatre possibles résultats de l’élection du nouveau président américain. Chaque objet, caché à Elisabeth, est mis dans une petite boîte en bois. Boughton demande ensuite à Targ : « Quel objet vous présenterai-je à minuit le soir de l’élection ? » Targ décrit un objet blanc, creux, conique, avec une ficelle attachée au sommet du cône. Maxime Bondu fait ici le chemin inverse en déduisant un objet façonné depuis cette description,  énonçant ainsi une possibilité de la vision d’Elisabeth Targ.  Poursuivant ensuite un lien familial fortuit — Elizabeth étant la nièce de Bobby Fisher, champion du monde d’échec — l’artiste tisse des connections entre le remote viewing et les échecs, jeu qui cristallise l’intelligence, la mémoire et l’intuition. En effet lors du championnat du monde d’échec à Reykjavik en 1972, le camp russe accuse le joueur américain d’utiliser des dispositifs électroniques ou chimiques sur Boris Spassky. Quelques jours avant, Fischer insistait sur l’éviction des caméras qui le perturbaient. Les chaises seront passées aux rayons X et des échantillons du mobilier, estrade et air ambiant seront analysés. En reproduisant les chaises d’après les images des cameras, Maxime Bondu tente de retrouver l’image de cet affrontement Est/Ouest et la possible interférence présente. Interférence qu’il retrouve au moment d’imprimer une des images de l’évènement dans une erreur d’impression.

Magalie Meunier

Photo © Nicolas brasseur